Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

En participant au dimanche de la Miséricorde

Institution du dimanche de la Miséricorde

Le Seigneur Jésus a dit à Sainte Faustine : « Je désire que le premier dimanche après Pâques soit la fête de la Miséricorde (P. J. 299). Je désire que la fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes, et surtout pour les pauvres pécheurs. En ce jour les entrailles de ma miséricorde sont ouvertes, je déverse tout un océan de grâces sur les âmes qui s'approcheront de la source de ma miséricorde; toute âme qui se confessera et communiera recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de leur punition; en ce jour sont ouvertes toutes les sources divines par lesquelles s'écoulent les grâces. » (Petit Journal n°699)

 

« Il est important que nous recevions entièrement le message qui provient de la Parole de Dieu en ce deuxième Dimanche de Pâques, qui dorénavant, dans toute l'Eglise, prendra le nom de "Dimanche de la Miséricorde divine". Dans les diverses lectures, la liturgie semble désigner le chemin de la miséricorde qui, tandis qu'elle reconstruit le rapport de chacun avec Dieu, suscite également parmi les hommes de nouveaux rapports de solidarité fraternelle. Le Christ nous a enseigné que "l'homme non seulement reçoit et expérimente la miséricorde de Dieu, mais aussi qu'il est appelé à "faire miséricorde" aux autres:  "Bienheureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde" (Mt 5, 7)". Il nous a ensuite indiqué les multiples voies de la miséricorde, qui ne pardonne pas seulement les péchés, mais répond également à toutes les nécessités de l'homme. Jésus s'incline sur toute forme de pauvreté humaine, matérielle et spirituelle. » (Extrait de l'homélie du pape Jean-Paul II le dimanche 30 avril 2000 lors de de la canonisation de Sainte Fausitne)

 

En savoir plus sur le dimanche de la Miséricorde avec le site croire.com.

 

 

Vivons ce dimanche de la Miséricorde en lien avec le synode provincial (voir fiche à télécharger ci-dessous)

 

Rapprochez-vous de votre paroisse.

Article publié par Service com • Publié Samedi 03 octobre 2015 • 1183 visites

Haut de page