Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Avec les récitatifs

Depuis plusieurs années, des chrétiens apprennent des passages entiers de la Bible à travers une approche originale, héritée du jésuite Marcel Jousse (1896-1961. Elisabeth nous propose des récitatifs sur la miséricorde.

Les-recitatifs-bibliques-quand-la-Parole-prend-cor Les-recitatifs-bibliques-quand-la-Parole-prend-cor  Depuis plusieurs années, des chrétiens apprennent des passages entiers de la Bible à travers une approche originale, héritée du jésuite Marcel Jousse (1896-1961).

Elisabeth nous propose des récitatifs sur la miséricorde: cliquer ici

 

 

 

 

 

 

(Photo La Croix)

 

 

Fiche 1 : « Le collier de la Miséricorde »

 

L’Evangile selon Luc est souvent qualifié d’évangile de la Miséricorde : en effet, il comporte un certain nombre des récits ou paraboles qu’on ne trouve pas dans les autres synoptiques et qui nous disent la miséricorde de Jésus et celle de son Père.

Ici, dans ce « collier » sont rassemblés les principaux passages trouvés dans Luc.

La manière de les mettre en « collier » permet de voir d’un seul coup d’œil que les épisodes sont nombreux…certains s’enchaînent comme dans le chapitre 15 (introduction et les 3 paraboles de la miséricorde). Ces enchaînements du collier permettent de mieux mémoriser un évangile qui a d’abord été oral des années avant d’être écrit.

C’est le père Marcel Jousse, un jésuite français de la Sarthe, qui a passé sa vie à découvrir comment les paroles et les actes de Jésus avaient pu être « récités » avant d’être écrits : les lois de la transmission orale.

  • En catéchèse, on peut présenter l’ensemble aux plus grands, principalement…et ensuite, choisi, par exemple, la brebis perdue (chap 15) pour l’entendre puis partager ensemble, représenter cet épisode, le chanter…prier…

Si on veut l’apprendre, on peut voir la vidéo du récitatif de la brebis perdue « apprendre la parabole…musique et gestuation P. Jousse.

A une célébration ou une messe, elle peut être chantée et gestuée par un groupe, une classe…

 

Fiche 2 : Une table d’imprégnation pour la Brebis perdue

Objet : bougie, bible ouverte à la parabole de la brebis perdue, Image du bon pasteur sur un tissu rouge, peau de mouton ou laine de mouton, petits moutons sur de la mousse ou de l’herbe, des grains de blé.

Avant de découvrir la parabole de la brebis perdue, on peut faire regarder, puis toucher tout ce qui est sur cette table et les nommer (on peut manger les grains de blé…)

Cela facilite la découverte et la mémoire par les yeux, le toucher puis l’oreille…ce qui est naturel chez l’enfant (imprégnation par les 5 sens).

Pour les plus jeunes, ils  vont  être marqués peut être par juste un élément de la table ce jour-là, puis en découvrir d’autres à un autre moment. Ils ont besoin d’un long temps de découverte…

Les plus grands peuvent aller plus loin. Ce n’est parfois qu’en CM2 que les enfants parviennent à saisir que la brebis perdue ou les autres,  ce peut être nous.

Les fiches 2 et 3 peuvent s’accompagner l’une l’autre.

 

 

Fiche 3 : La vidéo du récitatif de la « brebis perdue »  Luc 15

 

  1. Cette vidéo est destinée à l’animateur ou l’enseignant pour apprendre lui-même ce récitatif. Elle n’est pas destinée à être utilisée par l’ensemble des apprenants.  La transmission orale est nécessaire et permet la mémorisation d’un texte entier.
  2. Pour apprendre, il est conseillé de « réciter » soi-même l’ensemble devant son groupe…qui peut gestuer en même temps, tout en se balançant. (très étonnement, des enfants chantent en même temps sans avoir jamais entendu le chant.)

 

  1. Après la récitation par l’adulte de l’ensemble, il est bon de demander à chaque enfant le geste qui l’a frappé et de le refaire avec la parole qui va avec. Le tout sans commentaire. Surtout ne pas commencer par les mots car dans la vie les gestes précèdent la parole. ( cf développement du petit enfant)

 

  1. Il est indispensable de faire répéter chaque petite portion du récitatif 4 fois avant de passer au suivant.

 

 

Article publié par emmanuel canart • Publié Mercredi 02 décembre 2015 - 21h23 • 1129 visites

Haut de page