Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Avec Mgr Denis Jachiet

Chaque semaine, Mgr Denis Jachiet, vicaire général de l’archidiocèse de Paris, propose une chronique sur Radio Notre Dame pour accompagner le Jubilé de la miséricorde. Une année sainte “extraordinaire”, promulguée par le pape François, qui « attend d’elle qu’elle renouvelle la vie et le témoignage des chrétiens dans le monde ».

 

 

Le Pape François a décidé de promulguer une année sainte « extraordinaire », c’est-à-dire une année supplémentaire aux années saintes qui reviennent tous les 25 ans. Il a voulu qu’elle soit un jubilé de la miséricorde ! Elle s’ouvrira le 8 décembre 2015 et se conclura le 20 novembre 2016.

 

Pourquoi consacrer cette année-là à la miséricorde ?

 

Si on se penche sur les 20 siècles d’histoire du christianisme on découvre que chaque période, disons à chaque siècle, est traversé par une question théologique et spirituelle majeure. A cette question, parfois brulante, l’enseignement des conciles et des papes, l’œuvre des théologiens et des saints de ce temps apporte en quelque sorte la réponse de l’Esprit Saint.

 

Au XXe siècle les événements dramatiques qui ont bouleversé le monde, ont soulevé une crise de conscience sans précédent dans l’histoire des hommes. On peut dire, en très raccourci, que ce siècle a engendré dans la mentalité moderne un doute à la fois sur l’homme et sur Dieu. Le scepticisme de l’homme moderne a permis à l’athéisme de se développer et au matérialisme de s’étendre alors que se creusait le fossé de l’injustice entre les pays nantis les populations défavorisées. Plusieurs papes ont pensé que c’était la révélation de la miséricorde de Dieu qui était la bonne nouvelle dans le monde avait besoin maintenant.

 

Après les Pape Jean XXIII, Jean Paul II et Benoit XVI, notre Pape François et au moins le quatrième Pape de cette période récente à insister sur le thème de la miséricorde. Remarquons aussi que sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, sainte Faustine, et bien d’autres saints du XXe siècle, ont été les messagers du mystère de la miséricorde divine. Ce thème n’avait pourtant pas particulièrement retenu l’attention des théologiens et des penseurs contemporains.

 

Le pape François ne demande pas seulement un approfondissement doctrinal et théologique du thème de la miséricorde. Il attend de cette année sainte qu’elle renouvelle la vie et le témoignage des chrétiens dans le monde. Prions pour que cette année sainte soulève un tel mouvement de compassion et de pardon dans le cœur des croyants que leur témoignage devienne un signe efficace de la miséricorde du Père pour tout homme.

Article publié par Service com • Publié Mardi 03 novembre 2015 • 1068 visites

Haut de page